assurance habitation

A quoi sert une assurance habitation ?

Sa souscription est la plupart du temps obligatoire quand on achète ou quand on loue un bien immobilier : il s’agit, bien entendu, de l’assurance habitation. Mais quelle est son utilité et que couvre-t-elle ; c’est ce que nous découvrons ici.

Pourquoi souscrire une assurance habitation ?

Certaines personnes sont exemptées de souscrire une assurance habitation. On peut citer les personnes habitant dans une location meublée ou encore un logement de fonction ; si celui-ci est pris dans le cadre professionnel. Mais, de façon générale, on peut dire que cette assurance est obligatoire.

Personne, en effet, n’est à l’abri d’un sinistre. Cela peut concerner un départ de feu ou un dégât des eaux, par exemple. Non seulement le logement en lui-même est impacté et nécessitera des travaux pour sa remise en état, mais les biens personnels peuvent avoir été endommagés.

Si une assurance a été souscrite, c’est l’assureur qui prend en charge ces travaux et le rachat des biens (jusqu’à une certaine hauteur). Il faut pour cela que cela fasse partie du niveau de couverture.

Les clauses d’application et d’exclusion doivent être donc bien comprises par l’assuré, au moment de la contraction du contrat, pour qu’il ne soit pas mécontent si un sinistre n’est pas pris en charge.

Un contrat stipule également ; en plus des garanties ;  le montant des franchises, les conditions générales (qu’il est nécessaire de lire), ainsi que la date d’échéance du contrat. Normalement, il est tacitement reconductible. Veillez à le demander, au moment de la signature.

Que couvre l’assurance habitation ?

On peut dire, au niveau de l’assurance habitation, qu’il y a un socle commun à tous les contrats. Ensuite, il est possible d’ajouter des options qui semblent opportunes en fonction de l’habitation ou des risques que l’on pense déceler.

Au niveau des garanties de base, on peut compter la garantie responsabilité civile. Celle-ci prend en charge les dommages qui auraient pu être causés à autrui. Les garanties annexes concernent les incendies, le dégât des eaux, le bris de glace ou encore le vol.

Les garanties dites optionnelles sont à prendre en fonction des risques estimés. Par exemple, si un logement est situé en zone inondable, le propriétaire ou le locataire a tout intérêt à souscrire la clause concernant la garantie contre les inondations dues aux crus d’eau.

S’il possède des biens de valeur (bijoux ou objets d’art), là encore, il est nécessaire qu’il opte pour la garantie idoine.

Afin de choisir le meilleur contrat, plusieurs choses sont à prendre en compte. Il faut s’interroger sur ses besoins en estimant les risques potentiels vis-à-vis du logement. D’une habitation à une autre, ils peuvent changer.

Si le niveau de couverture, comme nous l’avons vu, est important, il faut veiller aussi à regarder le plafond des garanties mais aussi le tarif des mensualités. Plus le niveau de couverture est étendu, plus le prix, normalement, va augmenter.

Les cabinets d’assurance sont libres de fixer leurs tarifs. C’est pour cette raison qu’à couverture égale, deux contrats peuvent être très différents au niveau des mensualités. Passer par un courtier ou effectuer un comparatif peut s’avérer judicieux pour être bien couvert, sans payer trop cher son assurance habitation.