diagnostic immobilier

Diagnostic immobilier : comment ça marche ?

Toute vente immobilière, mais aussi toute location, est soumise au passage d’un ensemble de diagnostics. A quoi cela sert cet ensemble de tests quand on veut vendre ou louer un bien ?

A quoi sert le diagnostic immobilier ?

On peut dire que le diagnostic immobilier constitue la carte d’identité de votre logement ; plus encore que la décoration que vous avez mise. Car il ne s’agit que d’une apparence. Ce n’est pas cela qui va rassurer un acheteur potentiel.

Car, qui sait ce qui se cache sous cette peinture tendance ou ce papier peint choisi avec soin ? L’isolation est-elle de bonne qualité ? Ces lustres à pampilles ou ces spots intégrés au plafond et qui mettent une lumière douce ne supposent pas forcément une électricité aux normes.

L’endroit où vous bricolez et que vous avez pu aménager de façon pratique ne l’empêche pas de contenir de l’amiante. Or, le plomb, l’amiante, l’électricité sont des critères qui vont convaincre (ou pas) un acquéreur potentiel de choisir votre maison ou votre appartement. Le Dossier de Diagnostic Technique est donc un ensemble de documents qui explique l’état de la maison, ce qui peut être modifié, les failles etc…

Enfin, le Diagnostic de Performance Energétique évalue la consommation énergétique d’un bâtiment. Attention, concernant ce dernier point : s’il reprend quelquefois le manque d’isolation (quand celui-ci est visible (grenier non isolé et accessible), il se base également sur la consommation de chauffage des propriétaires.

Cela ne représente quelquefois pas la vraie nature de la maison. Certaines personnes étant frileuses, ne peuvent vivre que dans un logement à 25°. Les factures énergétiques peuvent être donc élevées, sans que la maison soit forcément énergivore. Il est préférable, si c’est possible, d’en discuter avec les vendeurs, en espérant qu’ils seront à ce sujet, de bonne foi.

Diagnostic immobilier : ce qu’il faut savoir :

Même s’il est obligatoire et permet de mettre en avant les atouts d’une maison, il ne joue pas forcément sur le prix du bien qui est déterminé par la loi du marché au moment de la mise en vente ou de la location et la situation géographique.

Il est bon de noter que d’autres diagnostics peuvent être faits : celui qui concerne l’assainissement mais aussi l’acoustique du bien. Ce dernier point est intéressant par exemple dans une maison mitoyenne ou dans un vieil appartement, au milieu de beaucoup d’autres. Un acquéreur sera forcément plus attiré, normalement, par une habitation calme.

Si des défauts sont notés, l’acquéreur peut ne pas s’y arrêter mais demander à ce que le prix de vente soit un peu revu à la baisse et ce, dans l’optique d’y remédier, en faisant des travaux.

Si ce diagnostic sert à rassurer les acheteurs, il dédouane également les propriétaires qui ne peuvent plus, de fait, être accusés de vice caché. Tout est clairement établi dans le DDT et chacun sait ce dans quoi il s’engage en cas de location ou d’achat.

Le diagnostic est souvent accompagné de photos, notamment dans le cas du diagnostic électricité. L’acquéreur ou le locataire sait donc précisément où se situent les points de vigilance auxquels il peut remédier en cas de problème.